L'assurance habitation couvre-t-elle en cas de vol de vélo ?

L'assurance habitation couvre-t-elle en cas de vol de vélo ?

Le nombre de vols de vélo a explosé en France ces dernières années. En 2016, quelque 500 000 vols de bicyclettes ont été déclarés. Il ne s'agit pourtant pas d'une fatalité tant que l'assurance peut s'en charger. Focus sur cette couverture vol de vélo de l'assurance habitation.

Vol de vélo : quel scénario est pris en charge dans le MRH ?

La plupart du temps, le vol de vélo est couvert par l'assurance habitation, mais tout dépend du lieu où le vol a été commis. Si votre vélo a été volé à l'intérieur de votre maison, il y a de fortes chances que vous soyez indemnisé. Il en est de même si votre domicile a été cambriolé et que le vélo fait partie des objets dérobés.

En revanche, si vous avez garé votre vélo dans une dépendance, dans une cave ou un garage par exemple, votre assurance habitation ne peut plus jouer, sauf si vous avez souscrit une extension dépendance en option ; mais il y a encore de l'espoir ! Si jamais les sinistres causés dans les dépendances ne sont pas couverts, vous pouvez toujours demander un geste commercial.

Votre vélo vous a été volé dans un autre endroit ? Dans le parking à vélos de l'immeuble ou dans la rue ? Hélas, vous ne pourrez malheureusement pas être dédommagé. Toutefois, il existe des assureurs qui proposent en option une « garantie matériel de loisirs ». Si vous y avez souscrit, vous pourrez être remboursé sans passer par votre assurance logement.

Les principaux cas exclus

Pour profiter d'une couverture plus étendue, certaines personnes souscrivent une assurance vélo à part entière, mais encore faut-il préciser que cette garantie comporte certaines exclusions :

  • Le vol commis sur voie publique entre 23 h et 7 h du matin
  • Le sinistre sans justificatif : si l'assuré n'est pas en mesure d'apporter la facture d'achat du bien et celle de l'antivol
  • Les vélos dont l'antivol n'est pas attaché à un point fixe
  • Les propriétaires qui ont perdu la clé de leur d'antivol
  • Le vol partiel : seules les roues ont été volées
  • Le sinistre provoqué par le client
  • Le sinistre résultant de la négligence de l'assuré
  • Le vol par effraction si la victime n'est pas en mesure de fournir la facture de réparation du local détérioré
  • Le vol par agression si l'assuré n'a pas de certificat médical.

MRH : que faire en cas de vol de vélo ?

En cas de vol de vélo, l'assuré doit d'abord porter plainte auprès de la police ou de la gendarmerie, ensuite déclarer le sinistre à son assureur. Le délai de déclaration est fixé dans la police d'assurance pour ne pas être inférieur à 2 jours ouvrés à dater du vol.

Pour se faire rembourser, l'assuré doit dresser un état estimatif des accessoires volés ou détériorés. Il doit aussi justifier l'existence de son vélo avec une facture d'achat.
Quant à l'étendue de la garantie , elle couvre la disparition et les dégradations subies par le bien à l'occasion du vol ou tentative de vol. Si la requête de l'assuré est recevable, souvent l'assureur prend à sa charge les frais de remise en état du cycle. En tout cas, notez que le montant de l'indemnité ne peut pas excéder la valeur résiduelle de l'objet au moment du sinistre. La plupart des contrats prévoient même un plafond pour l'ensemble des biens meubles tels que les vélos.

A voir

L'assurance habitation couvre-t-elle en cas de vol de portable ?

Publié le 20/11/2017
Les appareils informatiques constituent les cibles privilégiées des voleurs parce qu'ils coûtent cher et qu'ils se revendent facilement. Si vous...